2015 en révision

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2015 de ce blog.

En voici un extrait :

Un tramway de San Francisco peut contenir 60 personnes. Ce blog a été visité 390 fois en 2015. S’il était un de ces tramways, il aurait dû faire à peu près 7 voyages pour transporter tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Publicités

Bien des choses ont changé…

Voilà un bon moment que je n’avais pas publié quelque chose ici, et en effet bien des choses ont changé!

J’ai quitté mon premier poste en tant que vendeuse au bricolage, et me voilà intérimaire, et actuellement je travaille pour une petite boutique de loisirs, beaux arts, et autres créations. Ça va étoffer les thèmes des notes.

Bien sûr, la boutique est bien plus modeste que mon ancien employeur qui était un Grand Magasin avec des majuscule SVP. On n’échappe donc pas à son équipe, ni au boulot… Ni aux clients! Et eux en revanche ne changent pas, pour notre plus grand plaisir.

Sur ce, je vous propose de réviser avec cette cliente le principe des couleurs (avoue, lecteur, tu attendais ce moment)

– Bonjour!
– Bonjour, que puis-je faire pour vous?
– Je cherche de la peinture acrylique bleu.
– Je n’en ai plus actuellement.
– Ah… Mais si je mélange du vert et du jaune, ca fera du bleu, non?
– Heuuuu… Non, ca fera un vert plus clair, comme le vert prairie.
– Ah bon? Vous êtes sure? Pourtant, il me semblait qu’à l’école on nous apprend que le jaune et le vert font du bleu!
– Non, c’est le bleu et le jaune qui produisent du vert.
– Ah bon…

Ben elle ne m’a pas cru et a acheté du jaune et du vert. On parie combien, qu’elle revient dans une semaine pour se plaindre en disant que c’est moi qui lui ai sorti cette énormité?

Pensée du jour: un vendeur peut changer de spécialités autant qu’il le souhaite, il trouvera toujours des clients boulets.

A la prochaine boulette! Ciao!

– Nexus –

Une histoire de caissier

Je rends la monnaie d’un euro à une cliente. Je la vois la regarder attentivement, et je lui demande si tout va bien. Elle me montre la pièce:

– D’où peut bien provenir cette pièce? Je ne reconnais pas le dessin…
– Un hibou? Tiens, je l’ignore…
– Oh! ça doit être une pièce égyptienne!
– Je ne pense pas qu’elle soit égyptienne, non!

Difficile, dans ce cas là, de ne pas partir en fou rire devant la cliente!

Et en réalité, pour la culture, il s’agit d’une pièce de monnaie grec, et il s’agit d’une chouette, et non d’un hibou.

– Soumis par un caissier anonyme –

Les journées de la femme

J’aime m’indigner. J’aime particulièrement m’indigner quand je me mange toutes les remarques qu’on peut me faire parce que je suis une femme. Oui, c’est toujours le même air que je joue! Pourtant, je n’ai jamais eu (pardon) une cliente qui m’ait dit:

– Je veux bien rester même après la fermeture… Surtout si la demoiselle veut bien me tenir compagnie!
– (froidement) Je suis navrée, mais je suis attendue chez moi, le soir.
– (agacé) Non, mais je ne vais pas vous violer, non plus!

Silence radio, pendant que mon collègue (Mini-chef, comme je le surnomme affectueusement) termine la vente. Quand le client est parti, ce n’est pas moi qui ai lancé les doléances:

– Non, mais quel vieux dégueulasse! Tu pourrais être sa petite-fille! Tu ne dis jamais ça à quelqu’un que tu ne connais pas! Quel manque de respect! D’ailleurs, tu ne lui as même pas manqué de respect, et tu as vu sa réaction? Vexé comme un pou, que tu aies autant de répondant et d’aplomb. Quel crétin!

Depuis quelque temps, j’essuie quelques remarques dans un autre genre. Après que je me sois légèrement coupée avec mon cutter, en ouvrant un carton, un client tout proche me sort:
– Rhalàlà! J’ai toujours dit que les femmes n’étaient pas bonne au boulot! (rire gras)
Moi, j’ai pas ri.

Lire la suite

Dans un monde parallèle

Dans un autre monde, peut être (et je dis bien peut être!) que les scènes qui vont suivre sont tout à fait normal. Personnellement, je me suis demandée si j’étais bien réveillée ou tombée dans une autre dimension. Au choix…

Quoi qu’il en soit, je ne sais pas ce qu’est une « pince à louvoyer »

Je ne connais pas plus les « clés hexagonales à 8 côtés, pour les poignées de porte« .

J’ai encore plus surréaliste:
– Vous avez des clés Alain?
– Heuuu… Non?
– Pardon! Des clés baleines!
– … Les clés Allen sont au serrage, derrière vous.

 Deux secondes plus tard…
– Il me faudrait une clé à criquet de 13.

J’aurais pu faire une spéciale zoologie. Mais, 5 minutes plus tard:
– Je cherche une boîte à outils simpliste.

Ok… Où je suis tombée, là? Le temps d’aller en rire avec les collègues et de me lamenter sur mon sort (« Pourquoi ça tombe toujours sur moi??? »), qu’une cliente me saute dessus:
– Je cherche des terrods.
– Pardon??
– … L’outil pour terroder.

Bon! Des tarrots, donc.

Mais j’ai craqué sur mon ultime client, alors que je me préparais à partir:

– Je cherche le rayon électrique.
– Ca tombe bien, je suis SURVOLTÉE!!!!!!

Le pire dans tout ça c’est que je n’invente rien…

Florilège de couillonnade catégorie: « j’y étais presque »

Avant toute chose, je précise: non seulement ils se plantent, mais en plus, ils m’ont manquée de respect (du genre, « mais vous êtes stupide ou quoi? »* quand je ne me fais pas insulter.**). Donc, je sonne le glas de la vengeance!

 

– Bonjour! Je cherche des clés carrés à 6 côtés!
Et des clés hexagonales à 4 côtés? Non? Vraiment?


– Bonjour! Je cherche le frein à métaux!
– Heu… Désolée, j’ignore ce que c’est.
– Mais enfin! C’est le produit antirouille, là!
Alors… Répète après moi. Framéto. FRA-ME-TO!


– Bonjour! Je cherche des extincteurs de fumée.
Je suppose que c’est à côté des détecteurs à feu…


– Bonjour! Je cherche des tournevis torsadés, s’il-vous-plaît.
– …
– Heu, papa? C’est torx, le tournevis…
KA-BOUM!

 

* véridique
** véridique aussi