Les journées de la femme

J’aime m’indigner. J’aime particulièrement m’indigner quand je me mange toutes les remarques qu’on peut me faire parce que je suis une femme. Oui, c’est toujours le même air que je joue! Pourtant, je n’ai jamais eu (pardon) une cliente qui m’ait dit:

– Je veux bien rester même après la fermeture… Surtout si la demoiselle veut bien me tenir compagnie!
– (froidement) Je suis navrée, mais je suis attendue chez moi, le soir.
– (agacé) Non, mais je ne vais pas vous violer, non plus!

Silence radio, pendant que mon collègue (Mini-chef, comme je le surnomme affectueusement) termine la vente. Quand le client est parti, ce n’est pas moi qui ai lancé les doléances:

– Non, mais quel vieux dégueulasse! Tu pourrais être sa petite-fille! Tu ne dis jamais ça à quelqu’un que tu ne connais pas! Quel manque de respect! D’ailleurs, tu ne lui as même pas manqué de respect, et tu as vu sa réaction? Vexé comme un pou, que tu aies autant de répondant et d’aplomb. Quel crétin!

Depuis quelque temps, j’essuie quelques remarques dans un autre genre. Après que je me sois légèrement coupée avec mon cutter, en ouvrant un carton, un client tout proche me sort:
– Rhalàlà! J’ai toujours dit que les femmes n’étaient pas bonne au boulot! (rire gras)
Moi, j’ai pas ri.

Lire la suite

Publicités

Qu’est-ce qu’un apprenti? Voilà une question qui porte plusieurs réponse.

 

Dans le dictionnaire Larousse, un apprenti est :
(latin populaire *apprenditicius, du latin classique apprendere, apprendre)

  • Celui, celle qui apprend un métier, une technique sous la direction d’un contremaître, d’un instructeur : Un apprenti boulanger.
  • Celui, celle qui s’initie à une activité et qui n’a pas encore acquis l’expérience nécessaire (souvent lié au mot suivant par un trait d’union) : C’est un travail d’apprenti.
  • Nom du premier grade symbolique de la franc-maçonnerie.
  • Jeune garçon, âgé d’au moins 14 ans, se destinant à la carrière de jockey, et lié par un contrat d’apprentissage à un entraîneur qui le forme.

Pour beaucoup, le mot « apprenti » leur fait surgir l’image du mitron… Oui, un apprenti est souvent « le p’tit jeune qui travaille en boulangerie ». Ou au pire dans l’artisanat. C’est vrai qu’on en voit beaucoup, en CAP fleuriste, en travaux paysagers, etc.

Pour d’autres, parfois chez certains employeurs (voire chef pour les plus grande sociétés), un apprenti est un stagiaire rémunéré qui ne sert à rien, sinon à faire les basses tâches que les titulaires ne veulent pas faire.

Lire la suite

SAV des vendeurs, bonjour!

J’ai reçu un mail (hé oui, déjà!) d’un « client » qui s’offusque (hé oui, déjà) de mes propos.

Donc, si je comprends bien le mail, en tant que vendeuse qualifiée en devenir, je n’ai pas le droit de critiquer et de m’offusquer du comportement et des actes de certains clients?

Je n’ai jamais dit que tous les clients étaient des cons, et j’ai beaucoup de tendresse pour eux. Réellement! Sinon, je ne serai pas vendeuse mais plutôt agent d’administration dans un open space.

Lire la suite

Catégorie: Je suis une sale p*te de vendeuse

Alors, oui, je sais que la suite peut choquer les « clients ». Parfois, pour relâcher la pression, je joue la sale p*te de vendeuse qui joue avec le pauvre client-qui-n’y-connais-rien et que je rudoie quelque peu.

Environ 14h, presque personne dans le rayon, stand Facom, viens une cliente du genre ni-bonjour-ni-au-revoir:

– Je cherche ni clou, ni colle.
– Désolée, je ne connais pas de Nicole.
– Mais non… Je cherche le produit ni clou, ni colle.
– Ah pardon, je n’avais pas saisi. Vous voulez des vis, alors?
– Mais non! Je veux le produit qui permet de ne pas utiliser des clous ou de la… Heu… Des clous et des vis!
– Ah ok! Vous voulez donc de la colle. Tout au fond sur la droite, stand colle et adhésif, madame.

 

Et je m’étonne de ne jamais avoir de pourboire…