2015 en révision

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2015 de ce blog.

En voici un extrait :

Un tramway de San Francisco peut contenir 60 personnes. Ce blog a été visité 390 fois en 2015. S’il était un de ces tramways, il aurait dû faire à peu près 7 voyages pour transporter tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Publicités

Dans un monde parallèle

Dans un autre monde, peut être (et je dis bien peut être!) que les scènes qui vont suivre sont tout à fait normal. Personnellement, je me suis demandée si j’étais bien réveillée ou tombée dans une autre dimension. Au choix…

Quoi qu’il en soit, je ne sais pas ce qu’est une « pince à louvoyer »

Je ne connais pas plus les « clés hexagonales à 8 côtés, pour les poignées de porte« .

J’ai encore plus surréaliste:
– Vous avez des clés Alain?
– Heuuu… Non?
– Pardon! Des clés baleines!
– … Les clés Allen sont au serrage, derrière vous.

 Deux secondes plus tard…
– Il me faudrait une clé à criquet de 13.

J’aurais pu faire une spéciale zoologie. Mais, 5 minutes plus tard:
– Je cherche une boîte à outils simpliste.

Ok… Où je suis tombée, là? Le temps d’aller en rire avec les collègues et de me lamenter sur mon sort (« Pourquoi ça tombe toujours sur moi??? »), qu’une cliente me saute dessus:
– Je cherche des terrods.
– Pardon??
– … L’outil pour terroder.

Bon! Des tarrots, donc.

Mais j’ai craqué sur mon ultime client, alors que je me préparais à partir:

– Je cherche le rayon électrique.
– Ca tombe bien, je suis SURVOLTÉE!!!!!!

Le pire dans tout ça c’est que je n’invente rien…

Qu’est-ce qu’un apprenti? Voilà une question qui porte plusieurs réponse.

 

Dans le dictionnaire Larousse, un apprenti est :
(latin populaire *apprenditicius, du latin classique apprendere, apprendre)

  • Celui, celle qui apprend un métier, une technique sous la direction d’un contremaître, d’un instructeur : Un apprenti boulanger.
  • Celui, celle qui s’initie à une activité et qui n’a pas encore acquis l’expérience nécessaire (souvent lié au mot suivant par un trait d’union) : C’est un travail d’apprenti.
  • Nom du premier grade symbolique de la franc-maçonnerie.
  • Jeune garçon, âgé d’au moins 14 ans, se destinant à la carrière de jockey, et lié par un contrat d’apprentissage à un entraîneur qui le forme.

Pour beaucoup, le mot « apprenti » leur fait surgir l’image du mitron… Oui, un apprenti est souvent « le p’tit jeune qui travaille en boulangerie ». Ou au pire dans l’artisanat. C’est vrai qu’on en voit beaucoup, en CAP fleuriste, en travaux paysagers, etc.

Pour d’autres, parfois chez certains employeurs (voire chef pour les plus grande sociétés), un apprenti est un stagiaire rémunéré qui ne sert à rien, sinon à faire les basses tâches que les titulaires ne veulent pas faire.

Lire la suite

L’humour de merde des gars du sous-sol

Quelques bribes de conversation que j’ai eu avec des clients qui font (encore) le bonheur et les rires des gars du rayon:

– Bonjour! Vous la faîtes à combien la pipe de 25?
– 24 euros 90, monsieur.
– C’est cher! Chez vos concurrents à Boulogne, on la trouve 4 euros moins chère!
– …  Sinon, vous en avez dans d’autre marque.
– Je ne veux que la qualité! Une pipe qui tienne longtemps et qui résiste à tout!

 


Je le remets dans le contexte: petit vieux, probablement a fait la guerre (oui, mais laquelle???), fier de ses médailles (dont la légion d’honneur) qui pendent à sa poitrine, plus très frais et très âgé:

– Bonjour! Vous n’avez rien de plus gros, en queue-de-rat?
– Malheureusement, nous n’avons pas un grand choix de taille. Que des longues et fine, pas plus de 6.
– CENTIMETRE?!
– Ah non! millimètre…
– Ah! Bon, ben non, alors, je cherche du gros… Mais, vous n’avez pas plus gros?
– Ben… non, toujours pas.
– Non parce que vous comprenez, je ne veux que du gros… Au moins ça (le client mime).
– Non, je n’ai toujours pas plus gros que ça, du 6.
– CENTIMETRE?!
(Cela a duré, montre en main, 36 minutes de mon temps. Dialogue de sourds Alzheimeriens)

 


Et ça les fait toujours marrer..! Quel humour!

Econome, sûrement…

Stand Facom, 19h, une jolie et jeune cliente s’amène:

– Bonjour! Vous pouvez m’aider?

– Oui, bonsoir!

– Alors voilà. Je cherche un outil, une pince, qui permet de retirer ce qu’il y a sur les fils électriques… comme pour les éplucher, vous voyez?

– … Une pince à dénuder, donc.

Oui, parce qu’un économe à fils, ça n’existe pas… mais c’est un concept.