Pauvre France…

Au rayon Beaux Arts ce vendredi 20/02/2015, une cliente aborde Mioum:

– Combien ça coûte, les pâtes Fimo?
– Elles sont à 2.6 euros.
– Et si j’en prends 10, ça fait combien?
– …

Mon dieu, mon dieu, mon dieu…

Soumis par Roxanne

Publicités

Madame, vous devez être bête!

Bonsoir, ami(e) lecteur(rice)!

Avant tout, petit avant-propos. Cela s’impose… Voici une catégorie qui va plaire aux femmes, surtout celles qui connaissent un minimum le bricolage et qui sont généreusement dénigrées par les hommes (qui ne savent même pas poser une étagère, sinon avec des clous et sans chevilles… bref!). Petite vengeance? Aller!

 

Stand Facom, début d’après-midi, digestion difficile (Sodexo, ça troue le pot!*), relativement vieux monsieur, -ni-bonjour-ni-au-revoir:

– Je cherche les perceuses pour percer pour faire des trous!
– Bonjour. Pardonnez-moi, votre débit ne m’a pas permis de comprendre votre demande.
– Je cherche les perceuses pour percer pour faire des trous.
– … Oui, en même temps, une perceuse sert précisément à percer et donc, à faire des trous. Mais vous percez quoi?
– Bah… UN MUR?!!! (regard de type: elle est bête, ou quoi??)
– Heuuu… Oui, certes, certes, mais est-ce du plâtre, de béton, du placo..?
– … (regard de veau*)
– Bon! Je vous laisse réfléchir le temps de vous diriger vers le stand Bosch, d’accord?


Pas plus tard qu’aujourd’hui, retour de table, avant même d’atteindre le stand, un homme (encore un vieil homme):

client – Bonjour! Excusez-moi, je cherche les thermomètres. Vous savez, pour prendre la température?
moi – Oui, non, mais je SAIS qu’un thermomètre, c’est pour la température, mais… Vous le voulez anal ou rectal?

Oups… ça m’a échappée!!

client – Non, non! D’extérieur!

Ouf! Il n’a pas tiqué.

Collègue – Tout au fion de l’allée à gauche.

Merci, collègue. Je la ressortirai.


 

Sinon, cet après-midi, toujours stand Facom (ma deuxième maison), un client face à une cliente:

– Vous ne voyez pas la différence entre un tournevis d’électricien et un tournevis de mécanicien!? Je suis désolée, madame, mais il faut être bête ou aveugle pour ne pas voir la différence.

(tout sourire) Peut-être. En attendant, cher monsieur, je ne suis pas stupide assez pour demander une clé Dallène à la jeune fille (moi en l’occurrence) ni un-truc-pour-retirer-les-clous. Préférez, s’il-vous-plaît, clé Allen et pied-de-biche.

Et VLAN!!! Gente féminine 1-0 Gente masculine.

 

* Private joke

La rigueure de la transparence

Contexte: stand Facom, samedi 20 décembre 2014, fermeture exceptionnelle à 20h30, 20h15 à l’horloge. On peut donc supposer que mon état de fatigue est légitime. Je suis par conséquent assise sur le tabouret-poubelle (unique en son genre!) un peu avachie sans doute, en attendant l’annonce tant attendu de la fermeture. Soudain, un client sauvage arrive et je regrette encore de ne pas avoir filmé la scène:

– Bonsoir.
– Bonsoir, monsieur.
– …
– ..? (imaginez mon regard de veau, à ce moment là)
– ..!
-.??
– Hum hum!!
– … Heuuu… Je peux peut être vous aid…
– Où sont les plaques en aluminium transparentes?
– … Vous… Vous recherchez des plaques en aluminium transparentes..?
– Hé bien, oui!
– … Ben en quincaillerie, au fond à gau…
– Vous êtes sure? Non, parce qu’on m’a fait visiter l’intégralité de l’étage!!
– Hé bah… Si nous nous comprenons bien, et que vous recherchez une plaque en aluminium (je sais, j’insiste) TRAAANNNN-SSSPPAAA-RRREEENTTE, c’est en quincaillerie.
– Très bien! Merci. Au revoir!

J’ai vraiment eu de quoi raconter aux copains, ce jour là… Putain! Le clou de l’année! Et joyeuses fêtes!!

Folie douce au magasin

Amis consommateur, amis vendeurs,

Il est parfois des journées longues, très longues à passer. Et puis des fois, un vent de folie s’abat sur le magasin. Si chez nos confrères Outre Atlantique on est fier du Black Friday, nous, c’est la journée de la folie douce.

Cette journée, souvent un samedi, regroupe un maximum de quotes que je partage avec vous. Aujourd’hui, ca peut être le cas.

La journée de la folie douce regroupe un certains nombres de cas particuliers qui passent au magasin, juste assez lucide pour pouvoir se moquer, juste assez dément pour être drôle. Et personne n’est à l’abri.

Un exemple?

– Bonjour! Vous travaillez ici?
– Bonjour! Oui, madame.
– Comment je fais pour rentrer dans le magasin.

Ami lecteur, arrivé à ce stade, tu es en droit de te demander, « mais que répondre à ça? ».

– Hé bien, madame, vous êtes déjà, dans le magasin.
– …

L’hésitation de cette dame pourrait se comprendre. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle me réponde:

– Mais… Là où il y a les vêtements, la papeterie, … enfin le vrai magasin!

Ah… C’est vrai que je ne suis pas dans le magasin. J’avais oublié ce détail.

– A l’étage, en prenant les escalators derrière vous.
– Ah, merci bien!

Elle est allée chercher les escaliers qui étaient… TOOUUUUT au fond du magasin.

Et ce n’est qu’un cas parmi d’autres.
Souhaitez moi bonne chance! On est samedi!

Spécial (ancien) rayon téléphone – partie 2

Attention! Ces quotes sont encore plus anciennes que celles de la notes précédentes, et certaines sont des pures collectors . Accrochez-vous!


Quelques unes en vrac:

– Bonjour! je cherche une prise téléphonique sans fil.

– Ou se trouve le papier clavier pour écrire des notes de musique?

– Bonjour, je cherche les encres d’imprimerie pour imprimantes pour imprimer… Lire la suite